Vous pouvez nous appeler aujourd'hui : 0696 22 80 70
 

Le bilan

Nou Pèp La (NPL), mouvement citoyen pour une Martinique vivante, citoyenne et écologique, né d’une dynamique participative qui a émergé à l’occasion du scrutin pour l’élection de la collectivité Territoriale de Martinique (C.T.M) organisait les 22, 23, 24 avril son congrès fondateur, Ankraj, 1er lawon pawol pou kabéché, dans la commune du Prêcheur.
A l’image de la dynamique Nou Pèp La, cet évènement, dans ses modalités d’organisation, se situait entre un congrès classique de parti, lieu de décisions et de choix en matière d’orientations
politiques, réservé aux adhérents du mouvement d’une part et un espace d’innovation citoyenne, ouvert aux débats, aux échanges et à la discussion avec un public plus large autour de la nécessité d’un projet alternatif global pour notre pays, la Caraïbe et la Planète, en rupture avec les logiques néo-libérales mortifères, d’autre part. Dès lors, notre congrès a comporté une assemblée générale réservée aux seuls adhérents qui s’est tenue le matin du samedi 23 avril de 8 heures à 12 heures à la salle Félix Grelet (Bourg du Prêcheur) et qui s’est prononcée sur deux textes ayant trait aux orientations politiques pour les trois prochaines années et aux modalités de structuration de NPL. Cet évènement a compris, par ailleurs, cinq temps forts ouverts au grand public, prenant des formes originales, avec la participation d’intervenants de la Martinique, de la caraïbe et du reste du monde (Guadeloupe, Haïti, République Dominicaine, Trinidad, Cuba, Espagne, France notamment) qui partagent avec nous l’essentiel de notre vision alternative . Cinq temps forts, signes d’une volonté à la fois d’innovation et d’ouverture !

Marcellin NADEAU

Porte-parole de NOU PÈP LA