Vous pouvez nous appeler aujourd'hui : 0696 22 80 70
 

Hommage à Derek Walcott

communique presse

Où sont vos monuments, vos batailles, martyrs ?

Où est votre mémoire tribale ? Messieurs,

dans ce gris coffre-fort. La mer.

La mer les a enfermés.

La mer est l’Histoire.

Derek Walcott

 dereck walcott

Monsieur… Monsieur Walcott, vous voilà parti sans que la mer ne s’ouvre encore sur nos trésors engloutis…

Vous êtes partis et sels embruns marées et ressacs, hélé-anmwé des conques orphelines vous rendent grâce.

Vous voilà en-allé et soudain un vent de brume s’empare de notre chapelet d’îles, de Cuba à Moustique, de Grenade à Trinidad… et Lucie, la sainte, la lumineuse… pa menm palé !

Mi ou chapé-alé et le serein comme-dit frissonne au souffle de votre Verbe…

 

Nou Pep La salue la mémoire d’un Caribéen, d’un poète aux mots-scalpel filigrane ciselure… D’un géant dont la discrétion aurait pu faire oublier qu’il était là, à quelques encablures de nous… n’eût été le feu brûlant d’une quête qui n’a eu de cesse d’arpenter les arcanes de la Mémoire… Qui n’a eu de cesse de nous imaginer enfin… un tant soit peu… Nous…

Derek Walcott nous laisse l’espérance en héritage :

 

Le temps viendra

où, avec allégresse,

tu t’accueilleras toi-même, arrivant

devant ta propre porte, ton propre miroir,

et chacun sourira du bon accueil de l’autre

 

Puissions-nous continuer d’en porter l’augure, bien haut dans le ciel des Caraïbes.

 

Nou Pep La, le 18 mars 2017

Zone contenant les pièces jointes

 
 

Share this Post



 
 
 
 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *